Insolite

Buveuses de bière

Science décalée : l'homme qui faisait de la bière dans ses intestins

Un États-Unien de 61 ans se présente aux urgences pour cause de vertiges. L'éthylomètre révèle une alcoolémie de 3,7 g/l. Pourtant, l'individu promet qu'il n'a pas bu une goutte d'alcool. Menteur ou victime d'un syndrome rare ? La deuxième hypothèse, évidemment !

Drôle d'histoire que celle qui est récemment arrivée à un Texan. Ce sexagénaire était ivre alors même qu'il affirmait n'avoir rien bu. D'où venait cet alcool qui lui gâchait la vie ? Les résultats de cette enquête sont parus dans l'International Journal of Clinical Medicine.
Le contexte : ivre sans boire d’alcool
En novembre 2009, un homme se présente aux urgences d'un hôpital texan. En revenant de l'église, il raconte souffrir de vertiges importants. Les symptômes classiques d'une intoxication alcoolique. L'éthylomètre est sans appel : 3,7 g d'alcool par litre de sang, soit 7 fois plus que ce qui est autorisé en France pour conduire (0,5 g/l). Aurait-il abusé du vin de messe ? Le sexagénaire nie les faits, mais le personnel médical doute de sa bonne foi. Pourtant sa femme, infirmière, confirme les propos de son mari.
Un cas étrange qui interpelle Barbara Cordell, du Panola College et Justin McCarthy, gastro-entérologue dans la ville de Lubbock. Et si ce patient disait vrai ? En discutant avec lui, ils apprennent que l'homme a subi une opération du pied qui l'a obligé à prendre par la suite un traitement antibiotique. Depuis, il disait se sentir mal après avoir bu deux bières et ressentait même l'ébriété sans avoir consommé d'alcool.
C'est alors que son épouse, intriguée par la question, a expliqué avoir mené ses propres recherches et suppose que son mari souffre du syndrome de fermentation intestinale, un trouble rare et très peu documenté. Alors, en avril 2010, le protagoniste est invité à revenir pour participer à une petite expérience afin de vérifier l'hypothèse.
L’étude : les levures de la bière dans les intestins
Il est placé dans une chambre et interdit de visite. Ses affaires sont fouillées de manière à s'assurer qu'aucune fiole d'alcool n'y est cachée. Ainsi isolé durant 24 h, le patient reçoit une alimentation riche en sucres, avec notamment des friandises. Toutes les deux heures, l'alcoolémie est évaluée par un éthylomètre. Verdict : son taux d’alcool dans le sang est monté jusqu'à 1,2 g/l. Des prélèvements révèlent la présence dans ses intestins d'une levure : Saccharomyces cerevisiae.
Science decalee l homme qui faisait de la biere dans ses intestins
 
 
 
 
 
La levure Saccharomyces cerevisiae est un champignon unicellulaire circulaire très familier et surtout non pathogène. Sauf dans certains cas... © AJC1, Flickr, cc by nc sa 2.0 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ce champignon unicellulaire est célèbre car il est aussi bien utilisé par les boulangers pour faire lever le pain que par les brasseurs pour alcooliser la bière (d'ailleurs, cerevisiae et cervoise ont la même étymologie). Retrouvée fréquemment, cette levure n'est normalement pas pathogène car elle ne fait que transiter dans le tube digestif. Malheureusement pour cet Américain, les antibiotiques utilisés après son opération ont probablement débarrassé son tube digestif d'une bonne partie de sa flore intestinale. Le champignon a donc profité du vide pour coloniser les lieux.
Ainsi, à chaque fois que cet homme consommait sucré (friandises, pâtes, pommes de terre, soda, etc.), les levures transformaient le glucose en éthanol pour produire l'énergie nécessaire à leur métabolisme. Voilà pourquoi l'alcoolémie montait parfois en flèche. Six semaines de régime sans sucre combiné à un antifongique ont eu raison des levures.
L’œil extérieur : une maladie rare, des conséquences importantes
Dans la littérature scientifique, seules quelques situations similaires ont été rapportées. Dans les années 1970, une bonne douzaine de cas ont été décrits dans deux études. Mais sur les 30 dernières années, on en dénombre moins qu'il n'y a de doigts sur une main. Évidemment, dans un premier temps, les médecins sont un peu stupéfaits, car il est bien plus fréquent d'avoir affaire à des personnes alcoolodépendantes qui se cachent pour boire. Ici, ce n'est pas le cas. Cependant, il peut arriver que le traitement soit le même : certains patients, notamment une adolescente de 13 ans, ont eu droit à une cure de désintoxication pour apprendre à supporter le manque.
source : https://www.futura-sciences.com/sante/actualites ; Par Janlou Chaput, Futura ; Publié le 29/07/2018

La bière belge à l'Unesco

La bière belge inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco
C'est une fierté nationale, désormais reconnue par l'Unesco. La bière belge, ou plutôt, "la culture de la bière en Belgique" a été inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'humanité. La mousse belge regroupe quelque 1.500 marques différentes. Pour l'Unesco, elles "jouent un rôle dans la vie quotidienne et lors des évènements festifs" des Belges.
Évidemment, les brasseurs se félicitent de cette distinction : "Ce côte mondial, ce côté universel rassembleur des êtres humains moi me parle très fort et je pense que cela a dû parler à l'Unesco. Alors évidemment, si on ramène ça à la Belgique, eh bien cela met notre tradition, notre culture propre, liée à cette boisson plus générale, en valeur", souligne Yvan De Baets, gérant de la Brasserie de la Senne.

Source : L'internaute.com Publiée le : 01 décembre 2016

La bière post-nucléaire est consommable

Selon les scientifiques, la bière post-nucléaire est consommable !
L’explosion d’une bombe nucléaire entraîne une destruction totale: bâtiments, infrastructures, populations, tout y passe sans exception... Sans exception, vraiment? Peut-être pas, finalement. Il semble qu’il y aurait bien certaines choses qui s’en sortiraient indemnes: la bière et les boissons gazeuses !
Les chances sont fortes que les survivants d'une explosion nucléaire puissent sans crainte étancher leur soif avec une bière ou un soda. Les conséquences de la consommation d'une telle boisson seraient en effet insignifiantes pour la santé, rélève le journaliste Robert Krulwich sur son blog.
Il rappelle qu'entre 1945 et la fin des années 1960, le gouvernement américain a mené plusieurs tests nucléaires dans le désert du Nevada. Par exemple, lors de l'opération « Teapot » en 1995, plus de 14 explosions ont été réalisées à des fins expérimentales.
Dans le cadre de l'expérience, les chercheurs ont également étudié les conséquences d'une frappe nucléaire sur les canettes et bouteilles de verre, disposées à des distances différentes de l'épicentre.
L'expérience de 1945 a conduit à une étude produite en 1957 et intitulée « L'impact des explosions nucléaires sur les boissons commercialement emballées ». Deux bombes avaient explosé en 1956 un avec une puissance équivalente à 20 et 30 kilotonnes de TNT respectivement, rappelle M. Krulwich. Un certain nombre de canettes et de bouteilles avaient été enterrées et certaines avaient été laissées à la surface du sol. Les boissons les plus proches se trouvaient à seulement 300 mètres de l'épicentre de l'explosion, souligne le Business Insider.
Or, après l'explosion, la bière ainsi que certaines boissons gazeuses étaient tout à fait propres à être consommées. Encore mieux, leur goût n'a pas même été affecté, bien que celles qui étaient les plus proches de l'épicentre aient été légèrement touchées par la radioactivité.
Les chercheurs ont ainsi conclu qu'il était très possible, du moins en cas d'urgence, de boire de la bière post-nucléaire.
 
source : https://fr.sputniknews.com (mis à jour 12:22 17.04.2017)

Goûter la plus vieille biere du monde : ça vous dit ?

Des scientifiques australiens ont réussi à reproduire la plus vieille bière du monde. La bouteille, encore intacte, a été retrouvée sur l'épave du Sydney Cove, échoué en 1797.

Cette bière a 220 ans mais vous aurez peut-être l'occasion de la goûter grâce au travail de scientifiques australiens. David Thurrowgood et son équipe auraient réussi à recréer le plus vieux breuvage de houblon du monde, conservé dans le fonds des océans depuis le XVIIIe siècle. C'est en effet en 1797, qu'un bateau marchand, le Sydney Cove, s'est échoué sur une petite île préservée dans le détroit de Bass, en Australie. En 1990, une grand partie du bâtiment est récupéré et le contenu de la cargaison exposé au Queen Victoria Museum. Parfaitement conservées, les bouteilles étaient stockées dans un placard au fond du musée. Quand le chimiste David Thurrowgood trouve les bouteilles par hasard il y a 18 mois, il est surpris : l'une d'elle contient encore du liquide à l'intérieur. "A ce moment là, j'étais très excité", explique le chimiste à Catalyst, rapporte ABC. Il pensait tout simplement pouvoir "cultiver la levure et recréer la bière".
 
David Thurrowgood fait alors appel à d'autres scientifiques pour mener son projet à bien. Très sceptiques quant à la réussite d'une telle entreprise, ses collègues ne voulaient tout de même pas laisser passer leur chance. Un long processus commence alors pour reproduire la levure. Après plusieurs essais, le verdict tombe : David Thurrowgood et les autres scientifiques auraient réussi à recréer une bière, perdue il y a plus de 200 ans. Sa levure se rapprocherait énormément de celle qu'on retrouve dans la bière trappiste, c'est-à-dire brassée par des moines, spécialité de nos voisins les Belges. La nouvelle version de la plus vieille bière du monde a été appelé "Preservation", du nom de l'île sur laquelle elle a été retrouvée.
 
source : linternaute.com ; Chloé Ferrere, Mis à jour le 14/06/16 18:05

Une bière belge...

Un petit coup de kekette 1

Un petit coup de kekette 2

Ouvrir une bière...

21 ways  Feuille papier

 

Tronconneuse

8 bieres

Le festival qui transforme l’urine en bière

 

La boucle est bouclée ! (T.C.)

Urine en biere

Les urinoirs du festival de Roskilde 2015. (Flickr/stignygaard)

 

Transformer l'urine de quelque 100 000 festivaliers en bière. L'idée lancée par le festival de Roskilde, qui s'est tenu du 27 juin au 4 juillet au Danemark, paraît saugrenue. Pourtant, cette initiative nommée « From piss to pilsner » (« De la pisse à la pils ») n'a rien de si rebutant.

En effet, les 25 000 litres d'urine récoltés lors de ce festival de musique seront recyclés dans le but d'en faire de l'engrais pour les champs d'orge utilisés pour fabriquer la bière, comme le rapporte The Guardian. Interrogé par le quotidien britannique, Leif Nielsen du Conseil danois sur l'agriculture et la nourriture justifie un tel choix.

« Cela va changer notre approche des déchets : ce ne sera plus un fardeau mais une ressource valorisable (...). L'énorme quantité d'urine produite durant les festivals avait un impact négatif sur l'environnement et le système d'égouts. Mais le "beercycling" va transformer l'urine en ressource ».

Pour collecter une telle quantité d'urine, d'immenses cuvettes en métal ont été disposées aux quatre coins du site, et les femmes ont pu également participer à l'opération grâce à de petits entonnoirs en carton.

Interrogé par la chaîne de télévision américaine Fox News, un festivalier a expliqué qu'il s'agissait d'une « très bonne idée (...). On boit et on pisse, c'est simple », a-t-il affirmé. Pas de doute que le résultat de cet engrais naturel, dont le produit sera consommé lors de l'édition 2017, sera scruté avec attention.

En avril 2014, déjà, une équipe de chercheurs portoricains avait tenté de recycler l'urine des astronautes de la Station spatiale internationale en eau potable, comme le rapporte le site Gentside. Visiblement, les résultats étaient probants

8 juillet 2015
source : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/07/08/le-festival-qui-transforme-lurine-en-biere/


 

Un implant dentaire qui permet de décapsuler...

Une marque de bière lance l'implant dentaire décapsuleur


INSOLITE – Remplacer une dent manquante par un décapsuleur, c'est désormais possible grâce à un implant spécial imaginé par une marque de bière.

Impl dent

Vissé sur la mâchoire, l'implant permet de décapsuler une bouteille de bière.Photo : CAPTURE D'ÉCRAN YOUTUBE

 

Les intrépides de la fête, habitués au décapsulage sauvage, n'hésiteront pas à glisser une bouteille de bière entre leurs canines pour ouvrir la dame. Quitte à en perdre quelques morceaux dans la bataille. La scène, un poil pathétique, pourra désormais être évitée grâce au coup marketing de la marque de bière Salta.

Associée à l'agence Ogilvy & Mather, elle a imaginé un implant dentaire spécialement conçu pour décapsuler les bières. L'objet se destine aux joueurs de rugby au sourire troué après un placage trop violent. Dans une vidéo promotion, plusieurs cobayes s'installent sur le fauteuil du dentiste pour recevoir une dent de métal, vissée sur leur mâchoire. Les uns et les autres ont ensuite pu payer leur tournée décapsulée avec fierté.

Pas besoin en revanche de tâter du ballon ovale pour devenir un décapsuleur humain, même si l'initiative semble cantonnée au coup marketing. Quel médecin accepterait, tout sourire, de vous poser un tel accessoire de couteau suisse buccal ? Au pire, vous pouvez toujours serrer un décapsuleur classique très fort entre vos dents pour faire illusion.

Mis en ligne sur notre site : 23/05/2015

Source : http://www.metronews.fr/info


 

Insolite : La bière qui rajeunit existe !

Excellente nouvelle en ce vendredi !

Une entreprise japonaise aurait créé une bière qui fait rajeunir…

VirginRadio.fr vous parle de cette boisson magique répondant au nom de Precious.

Rajeunit

Une nouvelle qui devrait vous redonner foi en notre monde ! En effet, une entreprise japonaise du nom de Suntory vient de mettre au point une bière qui rendrait la peau plus souple… Sachez que la bière à tartiner existe également ! C’est en infusant 2 grammes de collagène par unité de bière que Suntory entend pouvoir réaliser ce doux rêve ! La molécule est en effet réputée pour garder l’élasticité de la peau et par conséquent retarder l’apparition des rides. Or, plus notre corps vieillit, plus il perd sa réserve de collagène, provoquant ainsi le vieillissement de la peau ! Grâce à Precious, la bière en question, on serait en mesure de donner un coup de jeune à la peau en raison de notre ingestion de collagène…

17/04/2015

source : http://www.VirginRadio.fr


 

Pas grossir

Insolite : la bière ne fait pas grossir !

La bière bue partout dans le monde souffre d’une mauvaise réputation. Elle est accusée de favoriser la prise de poids, et de créer une bedaine. Mais cette réputation est aujourd'hui démentie par une nouvelle étude "Beer & calories; a scientific review". Réalisée par la nutritionniste Kathryn O’Sullivan, celle-ci déclare que la bière ne ferait pas grossir et que le "ventre à bière" ne serait qu'un mythe. Elle a souligné que la bière était loin d'être aussi calorique qu'on le pensait.
De la bière riche en vitamines et en antioxydants 
"Malheureusement, la bière a cette image de boisson hautement calorique et riche en graisses. C'est très injuste", a expliqué au Times le Dr O’Sullivan. Comme elle le rapporte dans son rapport, la bière est en réalité moins calorique que le vin et que certains jus de fruits, et ne fait donc pas grossir davantage que ces deux boissons tant qu'elle est consommée avec modération. Si beaucoup de buveurs ignorent combien de calories contiennent 10cl de bière (48 calories pour de la bière blonde), la nutritionniste indique que remplacer deux verres de vin (80 calories pour 100 cl) par jour par deux bouteilles de bière réduirait de 58.240 le nombre de calories ingérées par an. 
La bière contient bien d'autres éléments bénéfiques pour la santé comme des vitamines, des fibres, des antioxydants et des minéraux. Selon elle, la bière aurait ainsi un effet positif sur le sommeil, le cœur, les os, les reins voire sur les cancers. "La consommation de bière en Angleterre est considérée par beaucoup comme un vice et non comme un composant d'un mode de vie équilibré et sain. Mais c'est contraire aux dernières preuves scientifiques", a précisé le Dr O'Sullivan, insistant cependant sur les risques d'une consommation excessive d'alcool. 
Une affaire de modération 
"Appréciée avec modération, la bière comme le vin, peut fournir des vitamines et des minéraux essentiels, et une consommation modérée peut aussi protéger contre plusieurs troubles, tels que les maladies cardiaques, l'ostéoporose ou le diabète", a-t-elle encore ajouté citée par le Telegraph.

Le 14 février 2013 à 11h45 - Mis à jour le 09 avril 2013 à 17h33 - par Agathe Mayer

source : http://www.topsante.com/minceur/nutrition-minceur/conseils-minceur


 

Savon bière

J’ai testé pour vous le savon à la bière…

Savon biere

 J’ai reçu en fin de semaine un petit colis comprenant deux beaux petits savons à la bière que je vous ai parlé il y a quelques semaine. L’entreprise commercialise plus d’une soixantaine de savon à la bière et j’ai reçu deux savons de bières européennes.

Savon biere 2

Le petit colis comprenait : un savon bière fait en l’honneur des 250ans de Guinness et un savon de bière à la kronenbourg 1664. Je fus agréablement surpris et je ne m’attendais pas du tout à ça, surtout que je ne m’imaginai pas un jour tester de me laver avec un savon à la bière.
Enfin bon, Les savons à la bière sentent très bon avec chacun une saveur bien appropriés. J’ai donc essayé le savon Guinness 250 years, car j’ai beaucoup parlé de Guinness dans l’année 2009, mais aussi, car il possède un bon parfum. Toutes mes appréhensions que j’ai pus me faire lors de mes recherche sur le savon à la bière, comme une odeur d’ivrogne, une odeur de bière intense ou beaucoup trop de mousse se sont avérés fausse… Même l’espoir de transformer l’eau en bière ne marcha pas…
J’ai donc tester le savon à la bière sur mes mains afin d’être sûre de ne pas y être allergique et depuis toute la famille se lave avec sans sentir la bière, mais en étant tout propre ;)
Le savon à la bière est avant tout un savon qui sent bon et qui fait un très bon cadeau insolite à offrir pour la fête des pères ou anniversaire des fans de bières.

02/02/2010
Source : http://www.marchand-de-biere.fr/biere


 

Pipeline

La Belgique invente le pipeline à bière

Un brasseur de Bruges a obtenu l'autorisation de construire une canalisation afin d'alimenter un site d'embouteillage, hors du centre-ville.

Pipeline biere
4 millions de litres de bière devraient être injectés chaque année dans cette canalisation, depuis la brasserie De Halve Maan située dans le centre médiéval de Bruges jusqu'à une zone industrielle où la boisson sera filtrée, embouteillée, conditionnée et stockée avant expédition.4 millions de litres de bière devraient être injectés chaque année dans cette canalisation, depuis la brasserie De Halve Maan située dans le centre médiéval de Bruges jusqu'à une zone industrielle où la boisson sera filtrée, embouteillée, conditionnée et stockée avant expédition. HALEY/SIPA  

  
Source AFP

De la bière pourra bientôt couler sous les canaux de Bruges. Un brasseur historique de la ville a obtenu l'accord des autorités pour construire une canalisation souterraine afin d'alimenter en bière un site d'embouteillage situé en dehors du centre-ville. Ce tuyau de trois kilomètres devrait passer sous certains canaux de cette ville surnommée la "Venise du Nord", classée par l'Unesco au patrimoine mondial depuis 2000, a expliqué mardi le directeur général de la brasserie De Halve Maan, Xavier Vanneste. 

La construction de ce pipeline à bière, le premier en Belgique, doit débuter l'année prochaine, une fois levés tous les obstacles administratifs. À terme, quelque 4 millions de litres de bière devraient être injectés chaque année dans cette canalisation, depuis la brasserie De Halve Maan située dans le centre médiéval de Bruges jusqu'à une zone industrielle où la boisson sera filtrée, embouteillée, conditionnée et stockée avant expédition. "Cet investissement n'a pas été décidé pour des raisons économiques, mais plutôt en raison de considérations environnementales et de qualité de vie", a expliqué Xavier Vanneste. Actuellement, quelque 500 camions doivent pénétrer chaque année dans les ruelles de la vieille ville aux façades gothiques en brique pour y charger la bière. La canalisation doit "permettre de baisser de 85 % le nombre de poids-lourds en ville", a souligné l'échevin de Bruges en charge de l'Aménagement du territoire, Franky Demon. "Très concrètement, cela va aussi éviter d'user encore plus nos vieux pavés. Nous tenons à garder les rues du centre pavées, et dans le meilleur état possible", a-t-il ajouté. 

De Halve Maan, qui produit notamment une bière blonde emblématique de la ville, De Brugse Zot (le Fou de Bruges en néerlandais), est installée sur un site où une activité brassicole est attestée depuis près de cinq siècles. Ses locaux sont visités par plus de 100 000 touristes chaque année. "Nous voulions que de la bière continue à être brassée sur ce site historique", en dépit de la délocalisation depuis 2010 de l'embouteillage hors du centre, a indiqué Franky Demon. Afin de limiter les nuisances dans l'espace public, des techniques empruntées à l'exploration pétrolière vont être utilisées pour creuser le pipeline à bière. La brasserie s'est engagée à payer la totalité des travaux, mais se dit à ce jour dans l'impossibilité de chiffrer exactement leur montant.

source : Le Point.fr - Publié le 23/09/14 à 16h16 


 

Levrette

UNE « LEVRETTE » POUR LA ST VALENTIN !

Plus que quelques jours pour parfaire votre repas de la St Valentin. Pas d’idée ? Nous avons une recette pour affoler les papilles de votre bien-aimé(e) ;)

Sauté de veau à la Levrette cherry

Levrette 1

Pour 4 personnes :

1 kg environ de viande de veau pour blanquette
3 bouteilles de Levrette cherry
1 boite de lardons
1 bel oignon
1 gousse d’ail
2 cuillères à soupe de MaïzenaSel
Poivre 5 baies
Piment
Beurre, huile d’olive
½ feuille de laurier
 

1- Mettre la viande veau à mariner une nuit dans la bière Levrette cherry. Couvrir complètement la viande de bière. Saler, poivrer la marinade et y ajouter une pincée de piment.

2- Le lendemain, enlever la viande de la marinade. L’égoutter un peu. Garder la marinade de coté. Dans une cocotte, faire revenir la viande dans un peu de beurre et d’huile d’olive. Quand la viande est bien dorée, la retirer de la cocotte avec ses jus. Mettre le tout  de côté.

3- Faire revenir l’oignon émincé avec les lardons et l’ail émincé dans un peu d’huile.

4- Lorsque les oignons sont transparents et les lardons sont dorés, y remettre la viande et ses jus. Mélanger le tout. Saupoudrer de Maïzena. Bien tout mélanger pour enrober la viande avec la Maïzena.

5- Quand la Maïzena est bien mélangée et enrobe la viande, y ajouter la marinade. Si il manque un peu de bière pour couvrir la viande durant la cuisson, ne pas hésiter à y remettre de la Levrette cherry. Ajouter la ½ feuille de laurier.

6- Laisser mijoter 2-3 heures minimums. Ne pas hésiter à le faire mijoter en plusieurs fois et sur une durée plus longue.

7- Servir avec des pâtes fraiches et une salade verte, accompagné d’un vin rouge « Saint amour »

C’est prêt ! Il ne vous reste plus qu’à sortir 2-3 bougies et la soirée sera parfaite ! ;)

Dites-nous ce que vous en avez pensé !

Bon appétit et bonne St Valentin ;)

Le 12 février 2014
source : http://www.vandb.fr/recette-st-valentin/


 

Brassage "cochon" Drappès n°8

Ah les mecs ! ...

Part. 1Part. 1 (2.07 Mo)

Part. 2Part. 2 (2.78 Mo)

Part. 3Part. 3 (2.66 Mo)

Part. 4Part. 4 (2.05 Mo)


 

Un spa oui, mais à la bière !

Qu’est ce qui est mousseux et nous détend après une longue journée de travail ?

Une multitude de réponses peuvent correspondre à cette question. Ce qui vient à l’esprit des femmes est indubitablement un bon bain chaud. Pour ce qui est du cas masculin, la réponse se trouve dans la fraîcheur d’une bonne bière blonde, synonyme de récompense après une dure journée de travail.

Mais pourquoi pas combiner les 2 ?

Spa biere 1

En Allemagne, République Tchèque, Pologne et en Autriche le concept du spa à bière fait fureur et attire chaque année de plus en plus de curistes.
 Les bienfaits de ce bain très spécial à base de bière, de houblon et de levure peuvent laisser pantois : nettoyage, exfoliation, régénération et ralentissement du vieillissement de la peau.

En attendant que le concept soit étendu dans l’hexagone, si vous voulez tenter l’expérience, rendez-vous dans la station thermale de Bad Elster en Allemagne ou dans l’établissement Beer Spa Chodova à Prague en République Tchèque.
 Et sachez qu’une bière vous est offerte pour chaque cure, histoire de vous éviter de boire l’eau de votre bain !

Le 16 mai 2013
source : http://www.vandb.fr/un-spa-oui-mais-a-la-biere/


 

Cathédrale en caisses de bière

Pas catholique !

Cathedrale

 

Cathedrale 2

Geler une bière instantanément

 

Biere gelee


 

Et pourquoi pas une moto de livraison pour Drappès ?!?

Après la remorque de brassage, remorque  isotherme, pourquoi pas  la moto de livraison :

 

 

Moto livraison

Commentaires (1)

David
  • 1. David | 11/07/2015
Intégrer vrai ou faux ds cette rubrique

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 02/10/2018